Se connecter

S'inscrire

Créer un compte

La femme enceinte jeune-t-elle pour le 17 tamouz et le 9 av ?

❓ Question :
« Ma femme est enceinte de bientôt 8 mois Baroukh HASHEM doit elle faire le jeune du 17 tamouz qui est repoussé cette année.
Je sais qu’elle à chaud souvent à cause de la chaleur et a besoin de s’hydrater.
Et quand est-il pour le jeune du 9 Av cette année ?
Merci à vous »

Réponse du Rav Ron Chaya, jeudi 28 juin 2018
(à partager car la question est souvent posée)

✍ Chalom,

✅ Étant donné que cette année le jeûne du 17 Tamouz tombe Chabbat et est repoussé au dimanche, et qu’il en va de même à propos du 9 Av qui lui aussi tombe Chabbat et est repoussé au dimanche, les lois sont un peu modifiées.
En ce qui concerne les femmes enceintes ainsi que les femmes qui ont accouché il y a moins de 2 ans, elles n’ont pas le droit de jeûner le 17 Tamouz (même s’il a lieu un jour autre que Chabbat).

☑ En ce qui concerne le 9 Av, elles peuvent ne pas jeûner du tout (vu que c’est un jeûne repoussé), mais il est bien néanmoins qu’elles le commencent si elles le peuvent, et qu’elle le casse si possible à ‘Hatsot (midi juif), mais si cela est même un peu difficile, elles peuvent commencer à manger avant.

‼ Attention :
Elles devront faire la Havdala avant de manger.
Il y a une discussion chez les décisionnaires s’il est préférable de faire la Havdala complète le samedi soir bien qu’elles ne comptent manger que le lendemain, ou le lendemain juste avant leur repas.
Chacun décidera de faire d’après un avis ou l’autre.

👉 Une petite précision :

1-  Si on fait la Havdala le soir :

On y fera 3 bénédictions,
c’est-à-dire qu’on fera la bérakha sur un verre de vin (ou jus de raisin, et si cela est difficile, on pourra la faire sur de la bière (berakha ché hakol)),
puis on fera « boré méoré haéch » sur la bougie flamme, mais on ne fera pas la bérakha des bonnes odeurs sur les Bessamim car on ne fait pas cette bérakha durant ticha béav (que ce soit le soir ou le lendemain durant la journée),
et enfin on fera la bérakha hamavdil de la Havdala.

2-  Si on fait la Havdala le jour (durant la journée de dimanche) :

On ne fera que deux bérakhot :
Boré péri haguéfèn (ou ché hakol sur de la bière)
et ensuite la bérakha hamavdil ben kodech lé’hol de la Havdala.
Après avoir fait la Havdala, on boira de la boisson au moins une quantité de rov réviit, c’est à dire 44 ml.

S’il est difficile de boire cette quantité, on pourra donner à boire à un enfant ayant entre 7 et 13 ans (pour un garçon), et si cela non plus n’est pas possible, on pourra se suffire de goûter un tout petit peu de cette boisson.
De plus, si les personnes de la famille souhaitent être rendues quittes par cette Havdala, ils le peuvent, et ils n’auront pas besoin de la refaire dimanche soir.

Qu’Hachem multiplie les naissances dans notre peuple et que toutes nos vaillantes « mamans » aient un accouchement facile !

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Pour plus d’informations sur la période du 17 Tamouz au 09 Av , Le Rav Ron Chaya vous recommande de suivre notre e-formation avec des cours, des quiz, des belles histoires et pour les plus assidus, un cadeau spécial du Rav ! … CLIQUEZ ICI … 

MyLeava: votre site de e-coaching en Torah
%d blogueurs aiment cette page :