Se connecter

S'inscrire

Créer un compte
PRENDRE CETTE FORMATION

 

Historiquement, les « Trois Semaines » entre le 17 Tamouz et Tisha Beav furent des jours de malheur et de calamité pour le Peuple juif. C’est durant cette période que furent détruits les deux Temples, et que se produisirent d’autres tragédies.

On appelle ces jours la période « entre d’étroits défilés » (bein hametzarim), selon le verset: « Ses persécuteurs, tous ensemble, l’ont atteint dans les étroits défilés. » (Lamentations 1:3).

Durant ces jours, divers aspects de deuil sont observés par la Nation tout entière. Nous minimisons la joie et les occasions festives – nous ne célébrons pas de mariages, nous n’écoutons pas de musique, nous ne nous coupons pas les cheveux et ne nous rasons pas. Les expressions de deuil s’intensifient encore davantage à l’approche du jour de Tisha Beav.

Nous ressentons plus profondément, plus intensément l’attribut du jugement divin (« Din« ), et évitons par conséquent toute situation potentiellement périlleuse ou tout endroit susceptible de se révéler dangereux.

Le jour de Chabbat durant ces trois semaines, nous lisons des Haftarot tirées des textes d’Isaïe et de Jérémie relatant la destruction du Temple et l’exil du Peuple juif.

Revenir sur ces événements douloureux et nous lamenter sur les tragédies qui frappèrent notre Peuple nous aident à nous motiver pour vaincre nos déficiences spirituelles, les mêmes en fait que celles qui provoquèrent ces terribles événements. Grâce au processus de «Techouva», c’est-à-dire par l’introspection et une décision délibérée de nous améliorer- nous avons le pouvoir de transformer une tragédie en joie. En fait, le Talmud nous dit que, après la délivrance future d’Israël et la reconstruction du Temple, ces mêmes jours seront transformés en jours de joie et de fête.

On raconte que Napoléon se promenait un jour de Tisha Beav dans les rues de Paris lorsqu’il passa devant une synagogue. Il entendit des pleurs et des lamentations. « Que se passe t-il donc ? » demanda Napoléon. Un de ses aides lui expliqua que les Juifs portaient le deuil de leur temple détruit. «Quand est-ce arrivé? » voulut savoir Napoléon. L’aide lui répondit « Il y a environ 1700 ans. » Napoléon s’exclama alors: «Un peuple qui pleure la perte de son temple depuis si longtemps méritera sans nul doute de le voir reconstruit! »

Avec la permission de Aish . http://www.aish.fr/h/tisha_beav/3-semaines/LABC_de_Tisha_BeAv_et_des_Trois_Semaines.html

PRENDRE CETTE FORMATION
  • ACCES ILLIMITE
  • Certificat de Formation
121 ELEVES INSCRITS
  • Rav Ron Chaya
  • Rav Ron Chaya
  • Rav Ron Chaya
  • Rav Ron Chaya
  • Rav Ron Chaya
Le Rav Ron Chaya a besoin de nous !Sefer Torah
Prions l'un pour l'autre !Prie pour moi
Restez connecté(e) avec le Rav Ron chayaSefer Torah
WebRadio MyLeava
Sefer Torah

Rechercher un terme

Catégories

Derniers Cours Vidéo

Template Design © VibeThemes. All rights reserved.