Se connecter

S'inscrire

Créer un compte
PRENDRE CETTE FORMATION

 

Le Maharal de Prague se demande comment quelqu’un peut-il réaliser des fautes très graves et suite à sa Téchouva, non seulement il est pardonné, mais ses fautes (même les plus graves) deviennent des mérites !? Il répond : « Quand une personne réalise la Mitsva de la Téchouva, elle n’est plus la même personne ! ». Car la téchouva (dont la racine est le verbe chouv/revenir) exprime l’idée d’un retour, de revenir à un point précis à partir duquel on se serait égaré, et qu’on recommencerait un nouveau départ. En retournant à sa source, à son état initial et véritable, la faute se trouve annulée et par miracle (et cadeau d’Hachem), elle peut même se transformer en mérite.

Le Midrach nous raconte, au moment où les ennemis se saisirent du Beth Hamikdach et voulurent le profaner, ils demandèrent que l’un des traitres du peuple d’Israël rentre le premier et qu’il choisisse un objet pour lui. Un volontaire ne tarda pas à se présenter. Il s’appelait Yossef Mechita. Sans hésitation, pénétra dans le sanctuaire et ressortit avec la fameuse Ménora ! Symbole de la présence perpétuelle de la Chekhina au sein du peuple d’Israël. Imaginons le sentiment d’humiliation et de déshonneur, des membres du peuple d’Israël, présents à cet instant. Comment un frère juif, attirait seulement par l’appât du gain, pouvait il profaner la Maison de D.ieu et faire honte au peuple élu !?? Y’a-t-il un chemin de retour après une telle chute ? Les portes du repentir acceptent-elles encore de s’ouvrir devant de telles personnes ?

Même un juif lorsqu’il faute, il demeure un enfant d’Israël, un enfant aimé de D.ieu. La voie de la Téchouva lui est toujours accessible…

Les Romains ne tardèrent pas à réagir devant cette belle prise et n’acceptèrent pas que ce renégat puisse prendre pour lui la Ménora. Ils lui proposèrent de rentrer une seconde fois et de prendre un autre objet pour lui.

À cet instant, va s’allumer dans le plus profond de son âme, un signal d’avertissement. Il a commis une fois un sacrilège, il ne le recommencera pas deuxième fois. Les ennemis lui promirent monts et merveilles avec insistance mais c’était un refus catégorique. Les Romains s’emportèrent contre lui et découpèrent sa chair avec une scie en bois.

Yossef Mechita pendant son martyr : « Malheur à moi, qui a mis Mon Créateur en colère ! ». Les terribles souffrances qu’il endurait à ce moment étaient devenues plus légères, plus “douces” que celles engendrées par les fautes qu’ils avaient commises.

Yossef, avant sa mort, fit un retour complet, il s’était repenti. Et par-dessus tout, nous enseigne les sages, qu’elle a était acceptée par le Créateur du Monde.

Quel est le mode d’emploi pour accomplir cette Mitsva si extraordinaire ? Comment réussir à vaincre son passé et ses habitudes ? Et comment arriver à ne pas désespérer ?

Les réponses vous seront données, dans cette e-formation « La Téchouva, mode d’emploi »

 

PRENDRE CETTE FORMATION
PRENDRE CETTE FORMATION
  • ACCES ILLIMITE
  • Certificat de Formation
46 ELEVES INSCRITS
  • Rav Ron Chaya
  • Rav Ron Chaya
  • Rav Ron Chaya
  • Rav Ron Chaya
  • Rav Ron Chaya
Le Rav Ron Chaya a besoin de nous !Sefer Torah
Prions l'un pour l'autre !Prie pour moi
Restez connecté(e) avec le Rav Ron chayaSefer Torah
WebRadio MyLeava
Sefer Torah

Rechercher un terme

Catégories

Template Design © VibeThemes. All rights reserved.